corpusSigillo

Corpus sigillographique


ouvrir

NE PAS SUPPRIMER - LOGO NUMISMATIQUE

Corpus numismatique


ouvrir

corpusMP2

Corpus moyen-perse


ouvrir

corpusSyriaque

Corpus syriaque


ouvrir

ImageViewer

Corpus grec


ouvrir

Kai_Khusrau_Shahnameh_Met_34.24.5

Corpus persan


ouvrir

Le nom « Ctesiphon », capitale de l’empire des Perses sassanides, a été choisi comme titre d’un projet de recherche, acronyme pour : « Corpus de TExtes et de Sources sur l’Iran : Pour une Histoire de l’OrieNt au VIe siècle ». L’avènement du roi sassanide Husraw Ier (531-579) ouvre un siècle de réformes, période clef de l’histoire du Proche-Orient.

Les objectifs

L’un des objectifs de ce programme est de réunir de nouvelles données sur le règne du roi perse sassanide Husraw Ier (qui a gouverné l’empire iranien entre 531 et 579). Leur consultation est accessible à travers un moteur de recherche qui assure un accès rapide aux informations exploitables dans les matériaux archéologiques et littéraires mises en synergie. Ce règne fut l’un des plus brillants de la dynastie, en mettant en relation des sources archéologiques et littéraires inédites ou peu accessibles rassemblées pour la première fois et interactives grâce à un moteur de recherche. Cette époque fut sans doute particulièrement féconde en documents restés pourtant trop peu explorés. Le milieu du VIe siècle correspond à une période-charnière dans l’histoire de l’Iran, période d’expansion militaire, de restructuration de l’appareil de l’État et d’assimilation de nombreux aspects culturels des pays conquis ou voisins. Or aucun projet n’avait jusqu’ici regroupé des spécialistes de plusieurs horizons disciplinaires sur l’époque de Hursaw Ier.

En vue de contribuer à cette histoire, il nous a paru essentiel de réunir et surtout de croiser ces données : 6 grands corpus de sources ont été rassemblés, qui se distinguent par leur grande qualité informative, leur homogénéité et leur complémentarité. Le projet se caractérise par sa pluridisciplinarité : les sources exploitées, pour la plupart contemporaines de la période à l’étude, proviennent de domaines divers (sigillographie, glyptique, numismatique, historiographie, hagiographie, etc.), domaines marqués également par de nombreuses langues.

Cette entreprise souhaite ainsi répondre aux besoins de la recherche :
– en proposant une base de données qui centralise un maximum d’informations concernant les toponymes, les noms propres et les noms d’administration sous le règne de Husraw Ier, reliées par un moteur de recherche qui permet de les regrouper ;
– en rendant accessible un corpus de sources largement inédites.

Sa finalité est aussi:
– de sauvegarder un patrimoine sigillographique ;
– d’approfondir nos connaissances en vue de l’élaboration d’une nouvelle histoire de cette période ;
– de valoriser nos résultats en les mettant à disposition de la communauté scientifique mais aussi d’un large public.


L’Équipe
Le projet « Ctesiphon » est réalisé en lien privilégié avec des chercheurs relevant de diverses intitutions européennes. En réunissant des spécialistes de disciplines variées et maîtrisant des langues différentes, il contribue ainsi à combler et valoriser un pan entier de l’histoire de l’Orient.

Les scientifiques qui travaillent sur cette période sont de fait dispersés. L’un des objectifs était de regrouper une communauté de chercheurs autour de la constitution d’une base de données commune enrichie par la dimension interdisciplinaire. L’interaction de spécialistes aux compétences variées et complémentaires constituent un atout pour offrir les regards croisés nécessaires et aborder la thématique dans la pluralité de ses dimensions à travers un vaste corpus largement inédit et cohérent. Une équipe pluridisciplinaire a donc été réunie, scientifiques reconnus dans ces domaines. Plusieurs ont développé des collaborations depuis de nombreuses années dans le cadre de projets internationaux plus particulièrement avec l’Académie des sciences de Vienne en Autriche pour le programme des dictionnaires anthroponomatiques (Iranisches personennamenbuch) et de la Sylloge Nummorum Sasanidarum.