Corpus moyen-perse


Pour le corpus moyen-perse, le texte intitulé Husraw fils de Kawād et un page (Husraw ī Kawādān ud rēdag-ē) a été privilégié en raison de son intérêt pour les objectifs de ce programme : étant donné que la littérature zoroastrienne est relativement pauvre en données historiques, ce traité fait figure d’exception en fournissant des toponymes, des noms de fonctions et des noms propres en relation avec le règne de Husraw Ier, données interrogeables via le moteur de recherche.

Ce texte contenu dans un ensemble de textes zoroastriens en moyen-perse se présente sous la forme traditionnelle d’un dialogue entre le monarque et un jeune homme issu d’une noblesse déchue qui représenterait la sagesse dans toute sa perfection. Husraw ī Kawādān ud rēdag-ē est notre principale source d’informations sur l’éducation de la noblesse sassanide et sur les mœurs de cour. Sortant vainqueur de trois épreuves successives (la sagesse, le courage et la vertu), le jeune page regagne son rang hiérarchique et se voit offrir par le roi le titre de marzbān « margrave » d’une vaste région.


Traduction française du texte Husraw fils de Kawād et un page par Samra Azarnouche: cliquer ici.



Husraw fils de Kawād et un page

Husraw fils de Kawād et un page

Le texte moyen-perse "Husraw fils de Kawād et un page" est l'un des rares témoignages de la littérature zoroastrienne en relation directe avec le règne de Husraw Ier. Il constitue donc un document de tout premier plan.